Le sel de la vie

de Françoise Héritier, (Editions Odile Jacob)

Un livre écrit dans la nouvelle tradition littéraire des « listes de… ».

Plaisant parce que bien écrit, original dans les plaisirs et sensations exprimés. En même temps Le sel de la vie laisse un sentiment d’inutilité, de répétitions, de valorisation des petits bonheurs de privilégiés.

On dirait « la première gorgée de bière » d’une anthropologue connue.

Lu en 2013

Cet article a été publié dans Essais. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s