Dire son nom

Francisco Goldman (Bourgois)

Le livre de deuil est, paraît-il, un véritable genre littéraire aux Etats-Unis. Voilà ce que j’ai appris en regardant une interview de F. Goldman (FG) sur Youtube.

Dire son nom est donc le livre de deuil de FG qui a perdu sa jeune femme Aura, frappée puis emportée par une énorme vague sur une plage mexicaine (ce pays est décidément très dangereux). (Sur le même principe, lire L’année de la pensée magique de Joan Didion). Ce livre est cependant construit comme un roman : de la rencontre d’Aura et Francisco à après…quand Francisco se retrouve seul et comment il survit à la perte de sa femme.

Incroyable ! Même si je savais qu’Aura allait mourir, j’avais toujours le secret espoir qu’elle échappe à la mort (j’ai toujours réagi ainsi même avec les morts historiques célèbres ou les mythes : d’Iphigénie à Jean Moulin en passant par Jeanne d’Arc). Ce qu’il y a de formidable, c’est à quel point Francisco et Aura sont vivants : pas d’embellissement post mortem mais sûrement un immense chant d’amour. J’ai même ressenti un certain agacement pour Aura en me disant que je n’aimerais pas avoir une amie comme elle !

Lu en 2012

Cet article a été publié dans Romans. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s