Je suis une légende

de Richard Matheson (Folio)

Robert Neville est le seul survivant d’une catastrophe planétaire. Tous les autres humains se sont transformés en vampires.

Le jour, la ville lui appartient : il fait ses courses, va chercher de l’essence et enfonce des pieux dans les coeurs des vampires. Mais dès que la nuit tombe, Robert se barricade chez lui et boit pour oublier les vociférations des vampires qui cernent sa maison et les glapissements lubriques des femmes qui veulent l’attirer à l’extérieur pour son sang frais.

Un jour, Neuville n’est plus seul…il rencontre un chien qu’il mettra des jours à apprivoiser. Plus tard, il rencontre une femme qui, comme lui, peut sortir en pleine journée. Est-elle encore humaine ? Peut-il lui faire confiance ? Pour qui Neuville est-il une légende ?

Ce livre dont un film (plusieurs ?) a été tiré, me procure toujours la même sensation de terreur. L’idée de pouvoir vivre « presque » normalement le jour et de devoir se terrer la nuit pour se défendre contre le reste de l’humanité (ou ce qu’il en reste) est délicieusement terrifiante.

Lu en 2013

Ce contenu a été publié dans Romans, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire