Fairyland

Un poète homosexuel et sa fille à San Francisco dans les années 70.

de Alysia Abbott (Globe)

Je l’ai lu avant de partir à San Francisco pour me mettre dans l’ambiance. Inutile de préciser que le SF décrit dans ce livre et celui d’aujourd’hui n’ont plus rien à voir…

Après la mort de sa femme en 1974, Steve Abbott, poète et militant pour les droits des homosexuels, emménage dans le quartier de Haight Ashbury avec sa fille Alysia, 2 ans. Le quartier était alors le haut lieu de la culture hippie.

L’histoire du père et de la fille est touchante. Ils ont tiré le diable par la queue ensemble. Steve, outre son activité créatrice, multiplie les petits boulots pour faire vivre sa fille. Il dirigera une petite maison d’édition mais qui ne le rendra pas milliardaire. Alysia fait des séjours réguliers chez ses grands-parents maternels et semble apprécier les contrastes de modes de vie.

Steve fait partie des premiers malades du sida, et il en mourra. Alysia va l’accompagner jusqu’à la fin. Une relation père-fille intelligente, mature, sobrement racontée.

Lu en 2015

 

 

Cet article, publié dans Romans, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s