Une putain de catastrophe

De David Carkeet, Editions Monsieur Toussaint Louverture

Assez loufoque cette idée d’envoyer un linguiste jouer le rôle de médiateur conjugal. L’analyse du langage – notamment celui utilisé par le couple lors des scènes conjugales – n’est pas clairement mis en avant (après tout c’est la mission assignée à ce linguiste).

Le personnage de l’enfant est assez drôle mais son niveau de langage et ses réparties paraissent exagérées pour son âge.

Bref, on peut s’en passer.

Lu en 2016

Cet article a été publié dans On peut s'en passer, Romans. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s