La Trace

de Forrest Gander, (Sabine Wespieser Editeur)

Le livre s’ouvre par une scène – très violente – d’agression dans une salle de bains. Nous sommes au Mexique. Puis nous suivons un couple, Dale et Hoa, dans leur périple à travers le désert de Chihuahua. Dale est professeur d’université ; Hoa est céramiste.

Dale suit les traces d’Ambrose Bierce, écrivain et journaliste américain, mort mystérieusement dans le désert de Chihuahua, alors qu’il suivait les troupes de la Révolution mexicaine (vers 1914). Apparemment, on n’a jamais retrouvés ses traces.

Comme le dit justement la 4e de couverture, ce livre est « un road movie mélancolique ». Dale et Hoa ont un fils qui ne leur parle plus depuis un mystérieux accident, sans doute lié au comportement dangereux du garçon (je ne sais pas pourquoi mais j’ai imaginé que c’était un petit garçon pendant une bonne partie du roman). On sent que ce fils est une brûlure, une présence douloureuse dans le couple uni par un amour solide et profond.

A un moment de leur parcours, ils vont tomber en panne. Dale, blessé, se réfugie dans une grotte. Hoa, courageusement, part chercher du secours. A ce moment, ressurgissent les personnages du premier chapitre, des narco-trafiquants. S’ensuit une scène incroyable, un retournement de situation, qui permettra à Dave et Hoa d’avoir la vie sauve.

Pour revenir au premier chapitre : âmes sensibles s’abstenir car on y décrit une façon effroyable de recouvrir un ballon de foot avec…la peau d’un visage.

Certains chapitres sont ouverts par de très beaux poèmes, qui apportent un contrepoint, commentent le récit. Les pages sont remplies de descriptions de la faune, de la flore du désert et de références minérales (Hoa est céramiste).

Un très beau livre recommandé par mon libraire, Les Arpenteurs.

Lu en 2016

Cet article, publié dans Romans, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour La Trace

  1. fleury14 dit :

    Cela semble assez étrange, avec des ruptures de ton importantes… Je t’avoue que rien que ce que tu dis de la première scène me bloque pas mal, je doute de le lire. Dis, tu ne nous ferais pas une petite liste de conseils de lecture pour l’été ?

    J'aime

    • isacosta2013 dit :

      Ce ne sont pas des ruptures de ton mais plutôt des récits parallèles avec des personnages qui finissent par se rencontrer. Dommage que mes révélations sur certaines parties du livre te bloquent pour le lire. En créant ce blog pour partager mes lectures, j’ai cependant gardé le principe d’écriture de ces notes écrites au départ pour moi, pour me souvenir de ce qui m’a plu, déplu, emballée, etc. Aussi, est-ce très différent d’un compte-rendu traditionnel qui serait sans doute moins explicite, plus suggestif. C’est le risque de reproduire mes notes.
      OK pour la liste d’été…peut-être des relectures ? (promis : pas Madame Bovary).

      J'aime

      • fleury14 dit :

        Ce n’est pas dommage, moi je préfère être prévenue, je pense que cette scène, surtout en début de livre, m’aurait choquée et bloquée également !

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s