Le grand marin

Niolon, août 2016

Niolon, août 2016

de Catherine Poulain, Editions de l’Olivier

Le grand marin ou « Lili femme libre ». Un récit de marin (marine ?) pas ennuyeux (pour moi) et étonnant. Lili a décidé de partager la vie des marins en Alaska. Le grand marin est celui avec qui elle va avoir une aventure. Elle veut être l’égale des hommes sur le bateau (elle est la seule femme à bord), être traitée de la même manière.

Lili est menue avec de grosses mains abimées et les joues toujours très rouges. Elle vient de France, de Manosque « quelque chose » (c’est moi qui le dis). On ne sait rien de sa vie d’avant. Elle veut aller voir le bout du monde. Elle se blesse avec la nageoire d’un « poisson volant rouge », au risque de mourir, mange crus les foies et les oeufs des poissons qu’elle vient de pêcher.

Même si le récit est parfois un peu répétitif (la vie de pêcheur est à la fois dangereuse et monotone), j’ai beaucoup apprécié le grand sentiment de liberté qui se dégage de ce livre.

Lu en 2016

Cet article a été publié dans Romans. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le grand marin

  1. marielegre dit :

    J’avoue m’être un peu lassée de ces multiples scènes de pêches plus que rudes .Sure que je n’aurais pas eu son courage.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s