L’hirondelle avant l’orage

de Robert Littell, Baker Street Editions

L’histoire tragique du poète russe Ossip Mandelstam sous le régime de Staline.

Pour avoir composé – oralement – un poème critique à l’égard du tyran, Mandelstam est torturé puis envoyé en exil au fin fond de la Russie. Il va survivre dans des conditions épouvantables et au péril de sa santé. Sa femme l’accompagne. Il n’a pas pu échapper ni à l’exil ni à la mort, malgré les interventions de Pasternak et de Boukharine.

Parallèlement, un autre personnage, lutteur de foire, est enfermé pour « trahison ». Son crime : avoir acheté une malle d’occasion sur laquelle se trouvait une vignette de la Tour Eiffel, signe de reconnaissance des membres d’un complot trotskyste selon les autorités ! Ce lutteur va survivre grâce à sa candeur, sa force physique naturelle et sa volonté de croire que ce sont les autorités qui ont raison et que sa condamnation est justifiée. Son chemin va croiser celui de Mandelstam. R. Littell dresse un portrait peu sympathique du poète. Au point qu’on se demande pourquoi sa femme et son entourage l’admirent tant !

Lu en 2010

Ce contenu a été publié dans Romans. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire