Aquarium

de David Vann, Gallmeister, Traduit de l’américain par Laure Derajinski

Davis Vann est l’auteur du terrible Sukkwan Island (prix Médicis étranger 2010). En feuilletant mes notes de lecture, j’ai retrouvé ce que j’avais écrit à propos de ce livre : « Dur ! Trop pour être crédible. Ce livre m’a mise mal à l’aise. » Il faudrait que je le relise.

Aquarium est moins glaçant même si nous ne sommes pas dans le merveilleux monde de W. Disney. Caitlin est une petite fille de 12 ans qui vit seule avec sa mère dans la banlieue de Seattle. Leur vie est difficile : la mère travaille sur le port. « Ma mère travaillait au port à conteneurs, un travail physique sans qualification. Un travail d’homme. » La mère de Caitlin est dure à la tâche, tendre et bourrue avec sa fille.

couv rivireLe plaisir de Caitleen est de se rendre tous les jours, après l’école, à l’aquarium pour observer les poissons. Elle finit par connaître parfaitement, telle une scientifique, les noms des espèces et leurs particularités. Un aquarium dont la tranquillité contraste avec la brutalité de son quotidien. Brutalité des éléments (il pleut sans cesse et il fait froid), laideur de son environnement, dureté e la vie de sa mère. Heureusement il y a Shalini, la douce amie indienne de Caitlin. Et le vieil homme que Caitlin rencontre tous les jours à l’aquarium, qui partage son goût pour les poissons et avec qui Caitlin se lie d’amitié. Jusqu’à ce que sa mère apprenne l’existence de ce vieil homme dont l’identité déclenche chez elle une crise de démence et un retour brutal vers son passé.

Pour Caitlin commence alors une période très difficile au cours de laquelle sa mère va la maltraiter en lui faisant revivre ce qu’elle-même a vécu quand elle a dû faire face, seule, à la souffrance et la mort de sa mère. Ce passage est terrible. On en ressort abasourdie face à la violence de la mère et la capacité de résistance de l’enfant. Comme si Caitlin avait subi une initiation brutale pour accéder à une autre période de sa vie, avec l’arrivée d’un nouveau membre dans sa petite famille et l’affirmation de sa relation amoureuse avec Shalini.

Troublant mais pas désespérant.

Lu en 2017

Cet article, publié dans Romans, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s