Littérature du confinement

Une petite liste inspirée par la situation actuelle et qui va peut-être nous aider à prendre du recul et à relativiser notre situation. Et vous y trouverez aussi quelques conseils de survie !

J’ai de quoi tenir quelques semaines

Les Invisibles de Roy Jacobsen – Ou comment survivre en famille dans un environnement naturel difficile. Je n’ai pas trop aimé mais je vais peut-être le relire pour y puiser des ressources…

Le mur invisible de Marlen Haushofern – A la suite d’une catastrophe mondiale, une femme se retrouve seule au monde dans les Alpes autrichiennes, séparée des autres (tous morts ?) par un mur invisible. Heureusement que les animaux domestiques l’entourent pour survivre…

Le poids de la neige de Christian Guay-Poliquin – Un huis-clos entre deux hommes coincés dans une maison par une tempête de neige et une panne d’électricité géante. Quelle meilleure situation pour tester nos capacités humaines d’entraide ?

Le Lambeau de Philippe Lançon – Un chef d’oeuvre d’humanité à découvrir pour celles et ceux qui ne l’ont pas encore lu. Et aussi un bel hommage aux médecins, personnels soignants, tous ceux qui se dévouent en ce moment pour nous.

Dans la forêt de Jean Hegland – Nell et Eva, deux soeurs, se retrouvent seules dans la maison où elles ont toujours vécu, installée au seuil d’une forêt. Le monde s’est écroulé et on ne sait pas vraiment pourquoi. Une épidémie meurtrière ? Une catastrophe naturelle ?
Elles survivront car elles n’ont pas renoncé à ce qu’elles sont. Et peu importe ce qui est arrivé au reste du monde, J. Hegland laisse la porte ouverte à l’espoir.

Le grand marin – de Catherine Poulain – Une femme seule qui partage le quotidien d’un bateau de pêche avec quelques marins. Un beau récit de courage.

Je suis une légende de Richard Matheson – Robert Neville est le seul survivant d’une catastrophe planétaire. Tous les autres humains se sont transformés en vampires. J’adore ce livre qui me fait frissonner à chaque fois.

Et puis bien sûr La Montagne magique de Thomas Mann dont une nouvelle traduction a été publiée en 2019. « Hans Castorp rend visite à son cousin dans un luxueux hôtel de Davos, en Suisse Piégé par la magie de ce lieu éminemment romanesque, captivé par les discussions de haut vol, il ne parvient pas à repartir. »

Bon j’ai compris ma liste n’est pas fun mais vous y trouverez des raisons d’espérer dans l’humanité…

Tous ces livres ont été recommandés ou achetés à la librairie Les Arpenteurs, la meilleure librairie du 9e arrondissement de Paris. Suivez-les sur les réseaux sociaux…pendant le confinement ils continuent à guider nos lectures.

Ce contenu a été publié dans Romans. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 Responses to Littérature du confinement

  1. isacosta2013 dit :

    Merci Anonyme que j’aimerais bien identifier !

  2. Anonyme dit :

    Merci Isabelle toujours à l écoute de tes conseils lecture
    PS oui relis Les Invisibles 😉
    A bientôt 😘

  3. isacosta2013 dit :

    Il en manque beaucoup plus. J’ai sélectionné les livres dont j’avais déjà parlé dans ce blog ou que j’avais déjà lus.

  4. Catherine dit :

    Merci Isabelle ! J’ai aimé Le grand marin… À relire pour se (re)connecter aux sensations de bout du monde, de perdition humaine et d’espaces hostiles. 😘 Catherine du 8

  5. Bouvier Christine dit :

    Il manque « Station Eleven » de Emily Saint John Mandel…

Laisser un commentaire